07.3 Francisco Mañalich

francisco mañalichFrancisco Mañalich - Ténor, Viole de gambe

Né en 1984 à Santiago du Chili, Francisco Mañalich suit des études de musicologie à l’Université Catholique du Chili. Formé au chant avec le ténor R. del Pozo, il obtient en 2009 le Prix d’interprétation en chant lyrique avec distinction. Il a également étudié la viole de gambe avec J. M. Quintana et N. Ben David avant un master au CNSMDP avec C. Coin.

En tant que chanteur, son parcours l’a amené à se spécialiser dans divers répertoires particulier le chant baroque. Son intérêt pour la musique ancienne l’a également conduit à étudier le style médiéval Renaissance dans le cadre du Master Pro de la Sorbonne. Il se perfectionne désormais en chant lyrique avec C. Schweitzer.

Il travaille comme chanteur et violiste avec les ensembles La Révérence (C. Coin), La Fenice (J. Tubery), Le Parlement de Musique (M. Gester), Correspondances (S. Daucé), Stravaganza, Hemiolia (C. Lamquet), Faenza (M. Horvat), Clément Janequin (D. Visse), Séquentia (B. Bagby) et Dialogos (K. Livljanic).

Il a enregistré plusieurs disques avec Il Festino chez Musica Fictales Sonates du Rosaire de Biber avec Hélène Schmitt (Aeolus). Depuis 2012, il fait partie de la production du Bourgeois Gentilhomme de Molière, (D. Podalydès – C. Coin), en tant que violiste, chanteur et s’accompagnant également à la guitare, la production a connu un succès international et plus de 100 représentations donnant également lieu à un DVD chez Alpha.

En 2015, il chante dans l’Italiana a Londra de Cimarosa, (atelier lyrique du Parlement de Musique). En 2016, Il interprète Ferrando dans Così fan tutte à Lyon (dir. C. Levacher, m.e.s Z. Csekö), puis Idamante dans Idomeneo à Nanterre (dir. D. Daigremont, m.e.s. J. Debost). Il a développé en tant qu'instrumentiste un intérêt pour l'accompagnement du chant dans différents styles (musique ancienne, classique, contemporaine et populaire); il chante et s’accompagne à la viole de gambe, à l’arpeggione et à la guitare.