Reine Brigitte Sulem

Reine-Brigitte Sulem - violonreine brigitte site

Reine-Brigitte Sulem appartient à une grande famille de musiciens.

D’abord violon solo de l’Orchestre Symphonique de Jérusalem, puis de l’Israel Sinfonietta Beer Sheva, elle est depuis 1987 violon solo de l’Orchestre Philharmonique de Nice, et mène une activité de soliste et de chambriste soutenue.

Premier prix de violon, premier prix de musique de chambre et diplômée d’alto du CNSM de Paris, également titulaire de l’Artist Diploma à l’Université de Tel Aviv, Reine Brigitte possède un répertoire très vaste. Ses programmes originaux utilisent aussi la transversalité des arts en partageant la scène avec acteurs, photographes ou graphistes.

En parallèle à ses études au CNSM, elle s’était investie aux côtés de jeunes compositeurs et avait bénéficié ainsi pendant quelques années du précieux enseignement de Nadia Boulanger.
Parmi quelques autres rencontres inspirantes: à Tanglewood, Joseph Silverstein, Raphaël Hillyer, Eugene Lehner (un proche de Bartók qui conseille un jour à Reine-Brigitte d’étudier la langue hongroise pour mieux pénétrer les subtilités de la musique de Bartók (!),
Sandor Végh qui lui offrira trois mois de leçons dans sa classe à la Düsseldorf Hochschule. Une masterclass de ce dernier sur dix duos de Bartók avec les soeurs Sulem se trouve dans les archives de Radio France.

Reine-Brigitte Sulem est conseillère artistique des Concerts Spirituels de Nice et contribue à la programmation musicale du musée Marc Chagall à Nice.

Sa discographie comprend pour le label Centaur Records un CD paru en 2004 dédié aux sonates de jeunesse de Bernstein, Ravel et Bartók avec Martá Gulyás au piano (CRC2703), ainsi que le duo pour violon et alto dans le CD consacré à Viktor Ullman et Siegmund Schul paru en 2015 (CRC3356) et pour le label Koch, plusieurs pièces du «Terezin Music Anthology ».

Sa carrière de violoniste concertiste se construit sur deux axes, la performance artistique et les techniques comportementales.

Elle a publié deux ouvrages pour la collection Alexitère, Médecine des Arts ( Physiologie et art du violon, et le Qi Gong du musicien, l’art du corps dans l’art des sons) où elle explique comment certaines notions de physiologie fonctionnelle et de conduite de l’énergie peuvent être des outils précieux dans la démarche de l’artiste. Elle met en pratique ces méthodes dans le cadre de master classes, de séminaires et d’ateliers en France et à l’étranger.

 

 

France Bleu Drome Ardeche              La Drôme              Le Buis           Logo Baronnies copie                 Com Com Baronnies              Rhône Alpes